Cuisiner l'ortie sauvage

Publié le par Coco

Nous sommes au printemps, et les orties poussent. Souvent traitées de mauvaises herbes, elles sont pourtant à la fois nutritives, délicieuses et pas chères : ils suffit de sortir de chez vous pour les récolter gratuitement.

Cependant, attention aux cueillettes sauvages : voici un petit rappel des précautions à prendre à la récolte et en cuisine.

La récolte

  • On cueille quoi ?

On cueille les jeunes pousses, soit les 5 derniers centimètres de l'ortie.

  • On cueille ou ?

Évitez les bords de routes fréquentées : vos orties seraient polluées. De même, les bords de champs cultivés sont souvent arrosés de pesticides. Enfoncez-vous sur un petit chemin forestier, ou, si vous avez la chance d'en avoir un, cueillez vos orties dans votre jardins !

  • On cueille comment ?

Précaution élémentaire, munissez-vous de gants ! Et oui, l'ortie ça pique...
Autre précaution importante : soyez sûr/e de cueillir une ortie et pas une plante ressemblante ! Dans le doute, montrez les plantes à un pharmacien.

La cuisine

L'ortie se cuisine plus ou moins comme les branches d'épinards. Cependant, munissez vous de gants jusqu'à ce que les orties soient ébouillantées, ou vos doigts s'en souviendront !

Pensez aussi, comme pour toute plante, à bien la laver avant de cuisiner.

Publié dans manger naturel, réflexions

Commenter cet article